La Fédération des aînées et aînés francophones du Canada (FAAFC): Modernisation du Règlement sur les langues officielles

31 octobre 2018
faafc

Modernisation du Règlement sur les langues officielles : La FAAFC salue les changements qui se veulent plus inclusifs

 La Fédération des aînées et aînés francophones du Canada (FAAFC) accueille favorablement les modifications proposées au Règlement sur les langues officielles qui ont été déposées hier au Parlement.

Depuis son adoption en 1991, le Règlement sur les langues officielles – communications avec le public et prestation des services qui détermine les services offerts en français par les institutions fédérales n’a fait l’objet d’aucune modification malgré l’évolution démographique et les transformations de notre pays. «Nous nous réjouissons de voir que les consultations pour la révision du Règlement ont porté fruits et que les communautés francophones en milieu minoritaire ont été entendues », affirme la présidente de la Fédération des aînées et aînés francophones du Canada, Élizabeth Allard.

Le nouveau règlement vient changer la façon de calculer le nombre de personnes ayant droit aux services dans la langue officielle minoritaire. La nouvelle méthode tient compte des familles bilingues, des immigrantes et des immigrants, et des anglophones qui  vivent en français. Concrètement, plus de personnes sont incluses dans le calcul de la demande pour obtenir des services en français dans nos communautés en situation minoritaire. De plus, la présence d’une école de langue française sera maintenant prise en compte comme un facteur de vitalité dans l’octroi de services offerts en français.

Le Règlement prévoit une « clause grand-père » afin de garantir le maintien des bureaux fédéraux bilingues dans les communautés où la proportion de la population francophone par rapport à la population générale diminue. Ainsi, un bureau désigné bilingue devient un droit acquis.

La FAAFC se réjouit également de l’obligation d’offrir des services bilingues dans les aéroports et les gares de toutes les capitales au pays ainsi que les services les plus fréquemment utilisés par le public tel Service Canada, la Banque de développement du Canada, des services d’emploi, de pension et de passeports.

« Nous sommes convaincus que c’est un pas dans la bonne direction et que cela aura un impact significatif sur la vitalité de nos communautés », souligne Mme Allard.

La Fédération des aînées et aînés francophones du Canada a pour mission de défendre les droits et les intérêts des aînées et aînés francophones du Canada et de faire valoir leurs besoins de façon à leur permettre de s’épanouir pleinement dans leur langue et culture. Les membres associatifs de notre Fédération représentent près de 60 000 aînés membres répartis sur l’ensemble du pays.

Renseignements :

Myriam Romanin / Agente de projets

communications@faafc.ca

450, rue Rideau, bureau 300 Ottawa (ON) K1N 5Z4

Tél. 613 564-0212 poste 1

Numéro sans frais: (866) 996-5001
info@faafc.ca
www.faafc.ca
Facebook

Voici en pièce jointe le communiqué émis à cet effet.
Vous pouvez retrouver ce communiqué sur le site internet à cette adresse: http://faafc.ca/communications/communiques-de-presse