Dominic Mailloux, une intelligence sans orgueil au service de la cause francophone - GrandToronto.ca

Dominic Mailloux, une intelligence sans orgueil au service de la cause francophone

02 juillet 2020

Depuis le 11 juin dernier, le Club canadien de Toronto a un nouveau comité exécutif pour la saison 2020-2021. Suivant les élections, Dominic Mailloux, directeur des ressources humaines de Bombardier Aviation (Toronto), est reconduit à la présidence- une nouvelle accueillie favorablement au sein de la communauté francophone locale. Portrait.

« Il est parfois préférable d’être plus intelligent qu’orgueilleux. » Il s’agit du leitmotiv de Dominic Mailloux, le président du Club canadien de Toronto. Une citation qui reflète son leadership calme et charismatique reconnu par ses paires et salutaire pour le Club canadien de Toronto , soit le carrefour de choix pour les communautés d’affaires, académiques, culturels et gouvernementaux de la francophonie torontoise dont il est à la tête.

C’est d’ailleurs pour son leadership et son dynamisme que ce brillant jeune homme a été approché pour en rejoindre le conseil d’administration. “ Je me suis joins au Club canadien à la demande de la présidente de l’époque, qui souhaitait rajeunir et dynamiser le conseil d’administration. Mon implication au Club est la suite logique de mon implication au sein de Toronto Alumni HEC Montréal et Québec Alumni et me permets de redonner à la communauté francophone dont je suis issu et dont je suis très fier” confie Dominic Mailloux au GrandToronto.ca.

Dominic Mailloux est détenteur d’un baccalauréat en administration des affaires et d’une maîtrise en sciences de l’École des hautes études commerciales de Montréal (HEC). Juste après ses études en 2001, il a intégré Bombardier. Présentement, il assure la direction des ressources humaines chez Bombardier Aviation (Toronto) où il a eu, à date, une carrière à succès. Il est, à ce jour, particulièrement fier d’y avoir participé à la remise sur pied du programme d’avions Q400 avant sa mise en vente à Longview Aviation.

Sous sa gouverne, le Club canadien de Toronto compte poursuivre divers projets et relever des défis conjoncturels dans le sillage de la crise sanitaire actuelle.  Pour le président du Club canadien de Toronto, « la communauté des affaires franco-torontoise est encore généralement méconnue. Il est important de poursuivre le travail de mise en réseau entrepris par le Club via ses différentes activités et le concours RelèveON. »

Passioné par le social, Dominic Mailloux est un rassembleur et il estime que cette vision ne saurait de concrétiser qu’à travers la consolidation des liens durables entre les divers acteurs de la francophonie locale. « Nous ne sommes jamais aussi fort que lorsqu’on est ensemble ; il
est important que les francophones du milieu des affaires de Toronto continuent à apprendre à se connaître et à nouer des liens solides entre eux. Ce sont ces liens qui sont générateurs d’opportunités d’affaires ou encore d’emplois
» explique-t-il.

Interpellé par la crise du Covid-19, il pense que si « l’impact sera très différent dépendamment des secteurs d’activité », certains secteurs notamment la restauration et le tourisme sont les plus vulnérables.  D’ailleurs, une de ses priorités cette année est de soutenir et aider le personnel de Bombardier Aviation (Toronto) « à faire face à la tempête apparue dans le sillage de la pandémie du Covid-19 et qui a un impact majeur sur l’ensemble du secteur de l’aviation ».

En sus de l’engagement social, ses autres passions sont : la course à pied, la musique (de Pearl Jam en particulier) et le baseball (notamment des Blue Jays).

Date de publication: 2 juillet 2020