NOUVEAU PARTENARIAT ENTRE AMNISTIE INTERNATIONAL GROUPE 50 ET  CHOQ FM 105,1

Nouveau partenariat pour CHOQ FM 105,1 et GrandToronto.ca. En effet, ces chefs de file des médias francophones du Grand Toronto ont le plaisir de s’associer à Amnistie International
Groupe 50 en vue de contribuer au rayonnement socio-culturel de la communauté francophone et francophile de Toronto. Outre une plateforme d’échanges, ce partenariat apportera une visibilité soutenue, efficace et non négligeable à Amnistie internationale groupe 50. Les élèments de cet orgnisme pourront s’exprimer sur des sujets comme la liberté d’expression, les droits des femmes, l’esclavage, les droits de la communauté LGBTQIA, l’abolition de la peine de mort, entre autres. Par ailleurs, l’auditoire de CHOQ FM sera au diapason du calendrier de l’organisme d’Amnistie internationale groupe 50.

« On observe une recrudescence d’intérêt pour les sujets relatifs aux droits humains. Ce phénomène quasi-universel se manifeste souvent par une multiplication de la couverture médiatique accordée à ces sujets. Compte tenu de notre volonté à offrir un contenu adapté aux besoins et aux intérêts de notre auditoire dans sa diversité, cette initiative s’inscrit dans notre cheminement pour toujours mieux déservir notre public « , affirme  Zaahirah Atchia, directrice générale par interim de CHOQ FM.

« Le Groupe 50 d’Amnistie internationale se réjouit du partenariat avec CHOQ FM, qui va contribuer à rapprocher encore plus les membres de la communauté francophone et francophile de Toronto. Communiquer en français et faire connaître les activités organisées par et pour les francophones de Toronto est une nécessité, «  déclare Madeleine Zaffarano, bénévole investie à Amnistie International Groupe 50.

Pour rappel, Aministie International est un organisme non gouvernemental doté de 7 millions de membres à travers le monde. Il est présent dans plus de 70 pays. Le groupe 50 de Toronto regroupe une trentaine de membres francophones. Leur cause : faire respecter les droits humains par plusieurs moyens: des présentations dans les écoles francophones, la participation
à des événements francophones, l’organisation de soirées d’information dans le cadre de campagnes menées à travers le monde, entre autres.