Jean-François Parent, le militant du mouvement coopératif

03 novembre 2016
14876602_1183895121680802_9062156901867367270_o

« Si vis pacem para bellum »(ndlr: proverbe latin signifiant « Si tu veux la paix, il faut préparer la guerre »). C’est la citation qui porte le plus Jean-François Parent, et il mène sa vie en gagnant bien des batailles.   Franco-Ontarien dans l’âme, le nouvel animateur bénévole de CHOQ FM  105,1 , Jean-François Parent est né et a grandi en Ontario. Il porte l’identité Franco-Ontarienne au plus profond de son être et c’est une identité qui le définit jour après jour. Portrait signé Raky Toure.

Après une scolarité primaire et secondaire en Français, le jeune Jean-François Parent entame un long cursus d’études supérieures de presque dix ans (de 2005 à 2014). Diplômé d’un baccalauréat avec spécialisation en Histoire , ainsi que d’une maitrise en Géographie de l’Université d’Ottawa, le jeune homme amorcera son cheminement professionnel dane le milieu francophone. Ainsi, après ses études, le jeune diplomé effectue deux ans au Muséoparc Vanier à Ottawa en tant qu’agent de recherche et ensuite comme agent de développement des expositions.

C’est en février 2016 qu’il déménage vers la ville reine et devient tout de suite un « un heureux torontois d’adoption ». Il y occupera tout de suite le poste d’agent de projet pour le Conseil de la coopération de l’Ontario au bureau de Toronto. Un choix qui s’explique par son grand intérêt pour la coopération aunsi que l’intégration des jeunes migrants francophones. Pour Jean-François , le  monde coopératif, est « une voie alternative, proposant de pallier les manques de l’économie classique » . Il estime que « cette forme d’entrepreneuriat a attiré beaucoup de membres et d’investisseurs ».

Jean-François reconnait aussi l’importance du monde coopératif dans les communautés francophones et rappelle l’emphase qu’il faut y placer pour favoriser le succès de cette communauté, « afin de bien solidifier la place du monde coopératif et de l’entrepreneuriat social chez les francophones, il faut pouvoir développer un regard critique et des compétences professionnelles accrues qui sont nécessaires afin de relever les défis posés par l’état de l’économie actuelle». Il est convaincu que la coopération permettra de «renforcer la position de l’économie sociale et solidaire au cœur de la Francophonie, afin de proposer un modèle de société qui répond non pas aux intérêts de certains, mais aux besoins de tous.»

Cet homme qui se décrit comme « acharné et persévérant » est voué à un futur prometteur, où il pourra allier ses passions pour l’économie sociale et solidaire, la francophonie, en particulier la recherche et la défense du patrimoine Franco-ontarien et la gestion de projets .

Au delà de sa carrière professionnelle, Jean-François est présent sur plusieurs fronts. Il sera notamment à la barre de Rendez-vous avec l’Economie, une émission  hebdomadaire lancée en novembre 2016 sur les ondes de CHOQ FM 105.1 .