École secondaire Greenwood : Informations sur le projet

05 décembre 2017
Greenwood_CHOQ

Toronto, le 1er décembre 2017

Chers parents, tutrices ou tuteurs,
Chers membres de la communauté francophone,

Depuis sa création en janvier 1998, le Conseil scolaire Viamonde a ouvert 28 écoles. Nous comptons maintenant 51 établissements qui accueillent les jeunes francophones du centre-sud-ouest de l’Ontario. Plusieurs de ces écoles sont de nouvelles constructions alors que d’autres édifices ont fait l’objet de rénovations majeures qui en font maintenant de véritables écoles Viamonde. Parallèlement, nous sommes passés de 5 800 élèves à presque 12 000 jeunes. Il s’agit assurément de l’une des plus fortes, sinon de la plus forte croissance d’effectifs scolaires de tous les
conseils scolaires de langue française en province.

L’augmentation de nos effectifs scolaires et l’élargissement de notre réseau d’écoles sont des signes indéniables de notre savoir-faire. Ils sont aussi source d’inspiration pour bon nombre de nos décisions qui visent à toujours mieux desservir les ayants droit à l’éducation de langue française.

Viamonde propose des écoles qui permettent aux élèves de se développer dans un environnement sain et sécuritaire. Grâce à la créativité et à l’expérience de nos professionnels en immobilisation, nos écoles accueillent des jeunes dans des locaux adaptés à leurs besoins et à leur milieu de vie. Notre personnel pédagogique peut ainsi se concentrer à préparer des cours et des activités d’apprentissage favorisant la réussite des élèves. C’est avec la volonté de continuer à ouvrir des écoles qui répondent à nos exigences élevées que nous avons abordé le dossier de l’école secondaire dans l’est de Toronto.

Entre 1971 et juin dernier, Greenwood Secondary School du Toronto District School Board (TDSB) a accueilli des milliers d’élèves anglophones qui y ont poursuivi leurs études avec succès avant de se concentrer tout dernièrement à l’enseignement de cours spécialisé tel ESL. Cette école est maintenant excédentaire aux besoins du TDSB.

Puisqu’ouvrir une école secondaire dans l’est de Toronto demeure l’une de nos priorités, nous avons décidé d’étudier en profondeur la possibilité d’acquérir l’école Greenwood. Elle pourrait représenter une occasion d’ouvrir, dans un court laps de temps, une école secondaire pour desservir les familles des quartiers Beaches et Danforth et répondre à la demande grandissante des parents qui souhaitent que leurs enfants poursuivent leurs études en français jusqu’en 12e année, et ce, dans une institution scolaire près de leur domicile.

Les professionnels en immobilisation du Conseil nous ont proposé plusieurs options allant de la démolition complète de l’édifice en vue d’une nouvelle construction jusqu’à des façons créatrices de transformer l’édifice en une école secondaire Viamonde. Nous vous invitons à visionner une vidéo de la transformation souhaitée disponible sur Youtube : https://youtu.be/9Id6oN6zfE4

Quelle que soit l’option retenue, notre plan est d’augmenter la superficie de l’école de 5 000 pieds carrés pour atteindre les 64 000 pieds carrés afin d’y accueillir plus de 500 élèves. L’école réaménagée serait méconnaissable et offrirait des lieux stimulants pour les élèves. Sur trois étages s’entremêleraient salles de classe et locaux spécialisés : salle de musique, laboratoires de sciences et de technologie, centre de ressources et salle d’arts.

De plus, en abattant des murs et en repoussant le plafond, nous aurions une grande cafétéria/auditorium permettant à tous les élèves de prendre leur repas du midi dans un espace attrayant qui pourrait se transformer en salle de spectacle grâce à sa scène intégrée. Au troisième étage, le gymnase double, respectant les normes d’Ontario Federation of School Athletic Associations (OFSAA), serait largement fenêtré. Nous avons même prévu un espace ludique ou de détente sur le toit de l’établissement.

Il va sans dire que nous possédons l’expérience pour réussir un tel projet. Le savoir-faire de nos professionnels en immobilisation est reconnu à travers la province parce qu’ils ont réalisé avec succès plusieurs projets de transformation d’envergure. Une simple visite à ces écoles le prouve : l’École élémentaire des Quatre-Rivières à Orangeville, les écoles élémentaires Charles-Sauriol et Micheline-Saint-Cyr ainsi que l’Académie Alexandre-Dumas à Toronto et finalement, l’École élémentaire Louise-Charron à Windsor. Il y a aussi l’École secondaire Toronto Ouest qui se classe dans la même catégorie.

Prendre des décisions difficiles fait aussi partie de l’équation. Il faut savoir risquer parfois.  L’exemple de l’École élémentaire La Mosaïque de Toronto l’illustre très bien. Même si l’état des lieux était loin d’être idéal, nous avons décidé d’acheter l’ancienne école de la rue Salmon du Toronto Catholic District School Board pour en faire une école Viamonde à part entière. Aujourd’hui, personne ne conteste notre décision alors que plus de 500 élèves fréquentent cette école.

C’est pourquoi les membres du Conseil ont la conviction que le projet Greenwood vaut la peine d’être exploré plus longuement. Pour réaliser ce rêve, nous aurons besoin de l’appui financier du ministère de l’Éducation afin de transformer de fond en comble l’école. Sans cet investissement, nous ne pourrons pas ouvrir une école Viamonde dans Greenwood Secondary School. Elle ne correspondrait pas à nos critères de qualité.

Le Conseil scolaire Viamonde entend donc poursuivre les pourparlers avec le ministère de l’Éducation afin d’obtenir l’argent nécessaire à ce projet qui pourrait voir sa réalisation complète dans un horizon de trois ans. Il y aura également des discussions de haut niveau avec la ville de Toronto pour un potentiel partenariat en vue de l’utilisation des espaces verts environnants.

Nous avons reçu la semaine dernière, des lettres circulaires de parents opposés au projet Greenwood. Puisque les lettres ont été signées avant le dévoilement de notre plan pour cette école, nous espérons que la transformation envisagée saura rassurer les familles signataires de la pétition à qui nous répondrons dans les prochaines semaines.

Les élèves méritent une école à la hauteur de leurs rêves : c’est à nous de rendre le tout possible.

Jean-François L’Heureux                                                                            Martin Bertrand
Président du Conseil                                                                                  Directeur de l’éducation