Le Conseil scolaire catholique MonAvenir prévoit une pléthore d’activités dans ses écoles pour célébrer le Mois de l’Histoire des Noirs

02 février 2018
mois-histoire-des-noirs-csc-monavenir

Toronto, 2 février 2018- Le Conseil scolaire catholique MonAvenir prendront prévoit de multiples activités pour les élèves et les membres du personnel dans ses écoles pour souligner le Mois de l’Histoire des Noirs, tout au long du mois de février. Tout un éventail d’activités et de festivités sera également organisé par ses partenaires communautaires. Au cours des prochaines semaines, les élèves auront, entre autres, la chance de prendre part à des spectacles de percussions et de danses africaines, de participer à des activités de bricolage, de lecture et de découvrir l’histoire, les coutumes et les traditions des différents peuples noirs. Chaque école a développé sa propre programmation afin d’impliquer et de conscientiser les élèves à l’importance des célébrations organisées durant le Mois de l’Histoire des Noirs.

Pour rappel, le Conseil scolaire catholique MonAvenir accueille cette année plus de 17 000 élèves, au sein de ses 59 écoles : 47 écoles élémentaires, 11 écoles secondaires et une école élémentaire et secondaire établies sur un territoire de plus de 40 000 km2 qui s’étend de la péninsule du Niagara à Peterborough et du lac Ontario (Toronto) à la baie Georgienne.

« Nous aimerions remercier les nombreux organismes communautaires francophones qui organisent des événements des plus intéressants durant le Mois de l’Histoire des Noirs. Ceux-ci viennent appuyer les activités dans les écoles et permettre à nos familles francophones catholiques de découvrir et de célébrer ensemble la richesse et l’apport des communautés noires à la société canadienne. » déclare Melinda Chartrand, présidente du Csc MonAvenir.

« C’est en vivant ces expériences variées et hors du quotidien que tous pourront acquérir une meilleure compréhension de l’héritage culturel des Noirs. Nous retrouvons dans nos écoles des élèves et des membres du personnel qui viennent de plusieurs origines et qui peuvent tous à leur manière contribuer à la richesse de notre système d’éducation catholique. » a affirmé le directeur de l’éducation, André Blais.

 

 

(Source: Le Conseil scolaire catholique MonAvenir)