26 ÉTUDIANTS FRANÇAIS À TORONTO POUR UN SPECTACLE SUR ETIENNE BRÛLÉ

16 février 2017
Etienne

Sur les traces d’Étienne Brûlé’ est une comédie musicale où le chant, la musique jazz et rock et la danse tiennent chacun leur part. La troupe inclut 26 élèves, un directeur artistique, Jacques Guedj, un pianiste-compositeur, Jonathan Bour, une chorégraphe, Élodie Cugnière et bien sûr la professeure responsable, Caroline Baudou, avec la directrice : Béatrice Borji.

Ce projet est né en mai 2016 raconte Danièle Caloz, productrice télévision à Médiatique and co-fondatrice de la SHT. L’idée lui est venue alors qu’elle était présente au spectacle de Sur les traces d’Étienne Brûlé, donné par une classe du Collège Paul Vaillant Couturier à Champigny-sur-Marne, village natal de Brûlé.

Le produit final est attrayant, rythmé, accessible, bien léché. L’auditoire ne peut faire autrement que de partager l’énergie, la conviction et l’enthousiasme des élèves sur la scène. Les accessoires sont au minimum et rendent le spectacle facilement transportable.

Les racines du projet sont canadiennes. Mme Baudou a conçu cet opéra rock à la suite du visionnement du documentaire de Médiatique À la recherche d’Étienne Brûlé et de la lecture des trois volumes de littérature jeunesse franco-ontarienne sur le même sujet (Étienne Brûlé, le fil de Champlain ; Étienne Brûlé, le fils des Hurons ; Étienne Brûlé, le fils sacrifié – Éditions David) dont les auteurs en sont Denis Sauvé et Jean-Claude Larocque.

L’opéra rock raconte l’histoire d’Étienne Brûlé, interprète en huron-wendat et le premier Européen à avoir exploré les territoires au-delà des rapides de Lachine à Montréal. Les étudiants du collège Paul Vaillant Couturier ont été interrogés sur les raisons qui les ont poussés à entreprendre la production de cette comédie musicale. Ils ont souligné l’attrait que le Canada – ce pays inconnu – exerçait sur eux, surtout l’Ontario, tout autant que la découverte des Premières Nations aux origines du contact avec les Européens.

« Le projet de la SHT consiste à assumer la responsabilité d’assurer la promotion, l’organisation et le financement canadien d’un séjour de la troupe en Ontario pendant une semaine, en avril 2017 » explique Danièle Caloz. « Nous lançons cette campagne de crowdfunding afin de financer une partie de cette visite qui inclura principalement des échanges entre étudiants et des spectacles scolaires et publics francophones et anglophones.